3 jours dans le salar d’Uyuni : quand le rêve vire au cauchemar

Le mythique desert de sel d’Uyuni était pour nous une étape incontournable de notre voyage en Amérique Latine. Nous voilà donc arrivées dans la ville d’Uyuni afin de réserver cette excursion qui allait durer 3 jours.

La météo du premier jour était plutôt mauvaise, beaucoup de neige, de vent et des températures négatives. Le guide de l’agence nous conseille de décaler notre séjour (d’où l’intérêt de ne pas tout planifier à l’avance car ces petits désagréments sont incontournables). De ce fait, nous restons la journée à Uyuni, où il fait TRES TRES froid. Nous trouvons un petit restaurant dans lequel nous nous posons. Il faut savoir que en Bolivie le chauffage dans les hôtels est rationné et ne fonctionne que la nuit ; autant dire que rester dans la chambre d’hôtel avec des fenêtres à moitié cassées est impensable.

Nous avons réservé notre séjour de 3 jours / 2 nuits dans le désert d’Uyuni pour environ 100€ avec l’agence Salty Desert Aventure qui m’avait été recommandée et qui est très bien notée sur tripadvisor.

Jour 1: 

RDV à 10h à l’agence pour débuter ce périple, avec deux françaises et deux hollandais, direction le salar d’uyuni. Le premier stop de la journée s’effectue dans un ancien cimetière de trains. On y découvre des vielles machines à vapeur qui participaient autrefois au transport des minerais et reliaient la Bolivie au Chilli.

Après un autre petit stop dans un marché, nous arrivons enfin dans ce fameux désert de sel. A l’entrée nous sommes est un peu déçues, ce n’est pas vraiment blanc, on voit des minis geysers créés par l’évaporation de l’eau, mais rien de bien exceptionnel. Le meilleur reste à venir. Après une petit pause déjeuner dans un hôtel de sel où le repas est apporté par les chauffeurs dans des thermos, nous repartons sur la route du Dakar.  A ce moment je crois que je commence à réaliser l’immensité du désert. Ca doit faire plus de 3h qu’on roule dedans et j’ai l’impression que ce désert est sans fin, je ne vois qu’un paysage blanc éclatant et un grand ciel bleu pendant des kilomètres. Plus on avance, plus le paysage était incroyable. Nous avons la chance de pouvoir observer l’effet miroir puisqu’il avait neigé la vielle. C’est une vraie chance puisque nous étions en hiver et que celui ci s’observe plutôt durant la saison des pluies.

Après une longue séance photo nous reprenons la route pour nous rendre à l’Ile aux cactus (isla Incahuasi). Clairement nous nous demandons ce que cette ile vient faire en plein milieu du désert de sel avec des cactus géants. C’est une sorte de petite colline aux airs mexicains qui permet d’avoir une vue imprenable sur le desert de sel.

Le premier jour se termine, nous nous arrêtons pour observer le coucher de soleil (soit dit en passant le plus beau que je n’ai jamais vu). Nous en avons pris plein la vue durant toute cette première journée, l’immensité du paysage de sel blanc qui agresse les yeux est incroyable. J’ai l’impression d’être sur la lune, ça parait irréel.

b6cf659c-22a9-4b6c-9d9b-f34b2ac4e9e9-1IMG_6610IMG_6543

MAIS au moment de rejoindre l’hôtel, la voiture ne démarre plus, le chauffeur et ses copains essayent tant bien que mal de la réparer mais rien n’y fait après plus d’une bonne heure ils décident d’accrocher notre voiture à une autre afin de rejoindre le village le plus proche. Cependant, la nuit est tombée, le froid glacial arrive et dans une voiture sans chauffage il commence à se faire ressentir. Je crois n’avoir jamais eu froid de la sorte de toute ma vie, je suis littéralement gelée. Cette mésaventure a duré pas moins de 5h. C’était loooooooong très long et les températures sont descendues vers les -10 degrés. Nous avons rejoint l’hôtel vers 23h alors que les autres groupes étaient arrivées aux alentours de 19h.

Nous arrivons donc après un long périple à l’hôtel. On nous sert une soupe bien chaude. Je crois que je n’ai jamais autant apprécié une soupe. Sans surprise le chauffage est aux abonnés absents, la nuit va être longue. Munies de nos duvets, auxquels nous avons ajouté deux couvertures en laine et une couverture de survie nous avons dormi avec nos bonnets, écharpes, gants. Une grande première !

Jour 2 : 

La deuxième journée nous a offert des paysages totalement différents avec des lagunes de toutes les couleurs tous plus impressionnants les uns que les autres. Nous avons pickniqué dans les montagnes avec une vue imprenable. Les flamands rose était au rendez vous.

IMG_6649IMG_6645IMG_6643IMG_6642IMG_6635IMG_6647

La dernière lagune de la journée est à mes yeux la plus belle : la laguna colarada qui doit son nom à sa couleur rose-rouge vif due aux pigments de certains types d’algues. Pour arriver à celle nous devons régler une taxe et il convient de présenter son passeport (ce qui permet aussi d’avoir un petit tampon sympa dessus).

IMG_6653.jpg

IMG_6652

La journée se termine vers 18h nous arrivons à l’auberge dans laquelle nous allons passer la nuit. C’est assez rudimentaire, 2 toilettes pour environ 50 personnes, toujours pas de chauffage et l’électricité limitée à 4h le soir. On sent que malgré le tourisme de masse qui effectue cette excursion, le pays peine à proposer des établissements décents. (Oui parce que pour être honnête il ne faut pas envisager pouvoir prendre une douche durant ces trois jours) 

Jour 3 : 

Le troisième jour débute aux aurores, réveil à 4h30 pour un départ à 5h du matin afin de rejoindre Uyuni ou San pédro de Atacama au choix. Sur la route nous découvrons des geysers, un petit d’air Islande dans ce paysage glacial. Un peu plus loin nous nous arrêtons près de sources d’eau chaude dans lesquelles il est possible de se baigner mais clairement il faisait tellement froid ce jour là que cette hypothèse ne nous a pas traversé l’esprit une seconde, nous avons préféré prendre un thé bien au chaud avant de repartir.

IMG_6668IMG_6671

Le dernier arrêt de l’excursion se passe à la laguna verde, j’avais vu tellement de photos de celle ci avec sa couleur bleue turquoise. Malheureusement la neige ne nous permet pas de l’observer ainsi mais nous offre tout de même un sacré paysage. Nous repartons en direction d’Uyuni à environ 6h de route.

IMG_6672IMG_6674

ENFIN du confort : Comme on dit si bien « après l’effort le réconfort », nous avions donc prévu un bel hôtel de sel avec du chauffage et de l’eau chaude pour nous remettre de ces trois jours durant lesquels les conditions de vie étaient plutôt rudimentaires. L’hotel de sel Luna Salada entièrement construit en sel, dans la vie de Cochalni à environ 30 minutes de la ville d’Uyuni est top !! Retrouver le chauffage, l’eau chaude, le confort ça fait vraiment du bien !

Si je dois résumer ces trois jours en deux mots je dirais :
*Exceptionnel et encore le mot est faible, les paysages sont à couper le souffle et durant les 3 jours on ne cesse d’en prendre plein les yeux que ce soit dans le salar, les lagunes ou même les panoramas qu’on peut observer de la voiture
* Glacial, je n’ai jamais eu si froid de ma vie, j’avais largement sous estimé le froid de Bolivie, et parfois c’était vraiment difficile.

8dca2b3d-b596-4b25-9c71-45cc5a0a46ee

Le salar en quelques chiffres : plus grande réserve mondiale de sel elle s’étend sur         12 000 km2 à une altitude de 3670 mètres et avec une épaisseur moyenne de sel de 7 mètres. C’est également l’une des plus grandes réserves de lithium au monde.

Dans mon sac ?

  • De l’eau / des snacks
  • Des affaires TRES chaudes
  • Une couverture de survie
  • Une lampe torche
  • De la crème solaire / lunettes de soleil
  • Du doliprane, des antibiotiques et sorrochpils
  • Du papier toilette (très glam)
  • Une batterie externe (l’électricité est limitée en Bolivie)

⚠️ ⚠️ : Il faut être vigilant et faire attention, j’avais lu sur de nombreux forums que des chauffeurs pouvaient revenir alcoolisés, si tel est le cas demandez tout de suite à changer de chauffeur.

UYUNI 5-7 Aout 2019 

5 réponses sur « 3 jours dans le salar d’Uyuni : quand le rêve vire au cauchemar »

  1. Juste grandiose… ! Je rêvais déjà de découvrir le Salar d’Uyuni mais ton article m’en donne encore plus l’envie !
    Merci pour l’information concernant le froid et le manque de chauffage en hiver, je n’étais pas du tout au courant de ce point là 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s